Sa jeunesse

Je suis né à Courtrai en 1919. J’ai eu un frère et une petite soeur décédée très jeune. Mes parents étaient profondément croyants. Je dois énormément à leur exemple, même si je n’ai saisi la portée de certaines de leurs paroles, de certains de leurs actes qu’à plus de 55 ans, à l’époque où Dieu me mit à genoux. Maman rentrant, les pieds écorchés, d’un pèlerinage matinal et reprenant la route le lendemain … papa devenu membre du Tiers-Ordre de Saint-François priant chaque jour le chapelet, après qu’un infarctus ait miné sa santé … les litanies du premier vendredi du mois priées à genoux en famille … les crèches de Noël … autant de souvenirs inoubliables. Mes parents étaient sévères, mais justes; je me souviens d’eux comme de gens vrais, authentiques, droits, toutes qualités que j’ai toujours appréciées. A l’école primaire, j’aimais l’enseignement des Frères; plus tard, au Collège de Courtrai, même les externes devaient être présents de 6h30 du matin (messe obligatoire) à 7h du soir. Dimanche inclus. Ce fut une période plutôt austère. En 1934, mon père fut muté à Saint-Nicolas-Waes et je changeai de collège. L’ambiance y était plus détendue, grâce – entre autres – à la découverte du scoutisme. Mes parents et mes éducateurs m’avaient transmis un trésor : la foi. Leur sévérité elle-même avait des côtés très positifs.

Au Collège, je m’étais intéressé au problème des Missions; au sortir de la rhétorique, j’entamai les études de philisophie ches les Pères Blancs. Au début de la seconde année, je changeai d’orientation et me fis inscrire à la Faculté de Médecine, à Louvain. Mes dernières années d’université coïncidèrent avec l’occupation. En 1945, je fus enrôlé comme médecin dans les troupes d’occupation en Allemagne. Des villes dévastées, des flots de réfugiés venus de l’Est, des foules de femmes seules, des millions de familles éclatées, la faim … Au cours de mes études universitaires, ma foi s’était évaporée peu à peu : quand je fus démobilisé, je m’installai comme médecin généraliste dans la région de Louvain.

↓