Les gens que vous accueillez se réintègrent-ils dans la société ?

Avant que quelqu’un n’arrive au Poverello, souvent beaucoup de choses se sont passées : on vit dans les problèmes depuis plusieurs années et on a été suivi et accompagné par des services différents.

Une premiére condition pour changer quelque chose est d’avoir la possibilité de manger, de dormir et de se soigner correctement.  Après un bon moment de vie ‘régulière’, seulement, et après avoir eu le temps de mettre en règle ses papiers et de s’apaiser un peu, on peut tenter de rechercher une chambre ou un travail avec une chance de réussir.  Il y en a qui trouvent un travail assez vite (p.e. par un bureau d’interim ou chez un ancien patron), mais c’est une petite minorité.  Beaucoup ont été atteints à ce point qu’ils ne savent plus assumer une vie régulière et le stress qu’amène un boulot.  Même quand ils trouvent un travail, ils le perdent souvent après quelques semaines.  C’est plutôt par impuissance que par manque de bonne volonté qu’ils ne tiennent pas le coup ou qu’ils sont mis à la porte.  Il y a d’ailleurs beaucoup de chômeurs dans notre société, pour qui c’est très difficile de trouver un travail.  Pour ces personnes-ci c’est encore plus difficile!

↓