L’accueil des groupes.

A partir des années quatre-vingts le Poverello s’est fait mieux connaître, entre autres grâce à l’intérêt qu’y portaient les médias.  Jean était souvent invité pour aller témoigner de l’œuvre dans des écoles, des organisations d’adultes, des associations diverses.  Beaucoup étaient saisis par ce qu’il racontait et voulaient rester au courant.  Ainsi la ‘Gazette du Poverello’, qui était au début un feuillet de communication interne, est devenue un lien avec des milliers de gens.

On a aménagé une petite salle pour y accueillir les groupes d’intéressés.  Cela nous donne la possibilité d’informer des gens sur la pauvreté dans notre société.  Souvent cela amène ces gens à se poser des questions sur leur propre vie.  Ainsi même des gens ‘riches’ sont aidés par le Poverello.  C’est aussi par cette information que nous collaborons à la conscientisation de beaucoup de jeunes et d’adultes.  Depuis 1995 nous disposons d’un aménagement dans la rue des Tanneurs 126B, qui nous permet d’accueillir des groupes jusqu’à cent personnes (avec la possibilité de se procurer une tasse de café, un potage ou une boisson fraîche).  Cela nous permet de transmettre encore mieux le message de Poverello et son appel à la société.

↓