L’accueil de nuit

Quand quelques-uns demandaient de passer la nuit au Poverello – ils ne savaient où aller et cela pendant des semaines ou même des mois – ils restaient dormir dans un fauteuil ou sur un banc : “Mieux vaut une chaise à l’intérieur que rester dehors dans le froid.”  Comme leur nombre augmentait, on a construit un petit dortoir pour quinze personnes.  C’était le début de l’accueil de nuit.  En 1983 on a aménagé un deuxième lieu pour trente personnes dans la rue des Tanneurs 182

↓