Doit-on payer ?

Pour une tasse de café, une boisson fraîche ou un bol de soupe, nous demandons sept francs, pour un repas chaud quarante francs et pour un hébergement (nuitée + repas) trois cent cinquante francs.  Demander une contribution stimule les gens à avoir du respect pour le service qu’ils demandent.  Dans notre société tout le monde a normalement droit à un revenu.  Demander une contribution est un moyen pour les encourager, voire les obliger à faire les démarches pour obtenir ce à quoi ils ont droit : une allocation de chômage, une pension, un paiement de mutuelle, une allocation pour un handicap ou une aide financière du CPAS.  Nous leurs demandons de faire ces démarches eux-mêmes, mais si quelqu’un n’y parvient pas tout seul, nous l’aiderons.

Pour certains il n’est pas évident de se retrouver dans le labyrinthe de l’administration.  Obtenir une carte d’identité peut déjà poser problème.  Tout d’abord, on doit donner une adresse (pour ceux, qui sont accueillis chez nous, leur domicile peut être le Poverello).  Puis on demande cinq euro pour la photo, avec laquelle on va au bureau de police pour demander une preuve de déclaration de perte ou de vol de l’ancienne carte d’identité.  A l’administration communale on demande encore six euros et finalement, après vérifications d’usage par la police pour voir si on habite bien à l’adresse indiquée, on peut aller chercher la nouvelle carte.  Obtenir à nouveau ses droits au plan de la mutuelle ou faire les démarches pour demander sa pension est encore beaucoup plus compliqué!

Si besoin nous proposons à une personne en difficultés de s’adresser à un service social.  Dans la majorité des cas c’est le CPAS.  Ces services font alors les démarches pour que la personne puisse recouvrer ses droits.  Entretemps ils interviennent pour qu’elle puisse subsister et obtienne un peu d’argent de poche.  La collaboration avec la plupart de ces services sociaux est bonne.  Nous envoyons des gens vers eux comme eux en envoient d’autres vers nous pour les repas ou l’hébergement.  

↓