Bruges, Gand, Courtrai, Louvain, Bruxelles – Gare du Nord

A partir de 1983 on a organisé des journées de rencontre pour tous ceux qui souhaitaient réfléchir sur leur vie à partir de l’expérience de Poverello.  A ce moment-là personne n’aurait pu supposer que cela mènerait à la naissance d’autres maisons.  Un an plus tard des journées pareilles étaient organisées à Bruges, Gand, Courtrai, Malines, Turnhout et Hasselt.  Suite à ces journées de rencontre, des groupes se sont formés à Bruges (en 1986), Gand et Courtrai (en 1988), avec le désir de créer un accueil de jour dans ces villes.  Après avoir trouvé un bâtiment approprié, on pouvait entamer l’aménagement.  Plusieurs de ces bénévoles ont été un certain temps au Poverello à Bruxelles.  A Heverlee on a mis en route un fonds de secours.  C’est ce fonds qui nous procure des pommes de terre, du lait…  En 1989 nous avons ouvert une maison à Louvain.

Dans chaque maison il y a un groupe de bénévoles qui prend en charge la cuisine, le nettoyage et l’accueil. Une quarantaine d’aidants y accueillent entre soixante et cent quarante visiteurs par jour.  A Bruges beaucoup de groupes viennent pour suivre un exposé sur la vie au Poverello.  A Gand il y a beaucoup de jeunes parmi les habitués, dont plusieurs avec des problèmes de drogue.  A Courtrai il y a beaucoup de demandes pour le vestiaire.  A Louvain on organise régulièrement un ramassage de papier.

En 1990 Jean fut invité par un groupe de prière dans une paroisse près de la Gare du Nord.  Ils étaient à la recherche d’un engagement concret.  Là est née l’idée d’ouvrir un lieu d’accueil dans ce quartier peu hospitalier.  Ils ont dû chercher pas mal avant de trouver une maison appropriée.  Finalement on a loué un rez-de-chaussée ( un deux pièces avec à l’arrière un bâtiment intégrant la cuisine et les toilettes).  Chaque jour de semaine la maison accueille entre treize heures et dix-sept heures une trentaine de personnes qui viennent pour manger ou boire une tasse de café ou simplement pour dire bonjour et causer un peu.  Avant ils ne se connaissaient pas, maintenant ils sont devenus des amis.  Une fois par mois l’équipe se rencontre pour prier ensemble et avoir des échanges sur des questions pratiques

↓